La députée Célia de Lavergne n’a pas de solutions pour la maternité de Die

Tout comme les autres élus prisonniers de ce système non-démocratique

par Camille Pierrette.
Mis à jour le samedi 2 décembre 2017

Comme vous le savez, tous les journaux en parlent, la maternité de Die et sa chirurgie sont fortement menacés par une décision ministérielle.
- Voir pétition du collectif : Non à la fermeture de la maternité et de la chirurgie à Die !
Sur le site du Collectif de défense de l’hôpital de Die, on peut voir une vidéo où la députée Célia de Lavergne n’a pas de solutions pour la maternité de Die face aux questions d’une femme enceinte :

https://youtu.be/JTxWS1yUxU0
Lors de la « rencontre » avec le conseil de surveillance à Die

C’est logique, car la députée « en marche » est au service du parti qui est au gouvernement, et ce n’est pas elle qui prend les décisions, c’est Macron et ses ministres, ainsi que divers lobbies.
Dans ce système pyramidal non-démocratique, cynique, violent, archaïque et autoritaire, les députés de base sont juste là pour appliquer les directives, faire passer les pilules et avaler les couleuvres. Et parfois, s’ils sont sages, ils obtiendront quelques miettes localement grâce à du lobbying et à leur réseau s’ils en ont un.

- Voir aussi une vidéo lors d’une « rencontre » avec le conseil de surveillance :

Il est donc également logique, dans un tel système anti-démocratique qui s’impose à coups de 49-3 et d’ordonnances, que des gens « du peuple » se rendent compte à quel point ils sont impuissants, floués, méprisés et piétinés.
En conséquence, dans un tel système, il n’y a rien d’étonnant à ce que certaines personnes s’énervent, insultent des élus et leur disent quelques vérités.

C’est ce qui est arrivé apparemment à Mme la députée Célia de Lavergne jeudi 30 novembre à Die, où « un groupe de personnes non membres du collectif ont suivi la députée et les élus qui l’accompagnaient et ont pris des initiatives personnelles » (voir communiqué du collectif qui dénonce cette prise à parti).
D’après le Daubé, ce groupe de personnes aurait insulté la député vertement, certains se seraient même couchés par terre pour bloquer sa voiture, rendez-vous compte ! Ensuite, des élus du Diois se sont offusqués et se sont empressés de refuser de participer à la manif de ce 2 décembre.
C’est qu’ils sont sensibles et chatouilleux ces élus ! Ils veulent bien le job, ils acceptent/approuvent/renforcent le système inique en place, mais ils ne veulent pas ensuite subir les conséquences de leur engagement.
Mm Célia de Lavergne était portant pleinement dans son rôle de sous-fifre/fusible servant de paravent, sa mission est de subir patiemment les remontrances et les insultes générées par les décisions non-démocratiques de son gouvernement ;-)

Je ne dis pas que les insultes c’est bien ou que c’est une solution, mais que c’est logique que ça arrive quand on vit dans le système non-démocratique et violent en place. De plus en plus de personnes se sentent étouffées, prises à la gorge, acculées, et ne voient pas comment se sortir de la nasse de plus en plus vaste et aux mailles de plus en plus étroites.
Il n’y a donc pas à s’en offusquer/étonner outre mesure.
Et le Daubé ainsi que les élus du Diois non-manifestants feraient mieux de s’indigner de l’absence de démocratie réelle en France, du mépris du système pour les gens du « bas », et d’en tirer les leçons pour activement amorcer/promouvoir des changements radicaux.
S’ils ne le font pas très rapidement, la situation empirera, et hélas il risque alors d’arriver bien plus que quelques insultes, des casseroles ou des tomates.

Avec les catastrophes climatiques et écologiques qui s’annoncent (et qui seront d’autant plus graves et « ingérables » si on ne fait rien ou pas grand chose pour s’adapter et peut-être limiter leur ampleur), qui seront accompagnées de désastres sociaux et économiques pire encore qu’actuellement, le risque de formes de guerres civiles, sur fond de rejet (mérité) total de l’Etat et des institutions en place, est bien là.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft