Libre penseur un jour...

par Roger Poulet.
Mis à jour le vendredi 29 décembre 2017

Libre penseur un jour… Libre penseur toujours !

Samedi 9 décembre des citoyens de la Drôme et de l’Ardèche se sont réunis au pied du monument de l’insurgé pour commémorer l’insurrection de 1851 qui a vu près de 10 000 Drômois se dresser contre le coup d’état de Louis Napoléon Bonaparte. Des combats ont eu lieu en cet endroit même, les soldats de ce qui était encore pour peu de temps la République tenant le pont qui traverse la Drôme.

Vous trouverez ci-dessous les déclarations des orateurs présents.


JPEGJe voudrais juste ajouter que Pierre Champion, qui était membre de la Libre Pensée, nous a quitté pour un voyage sans retour le 3 octobre dernier à l’hôpital de Valence. Il était toujours très présent à ce rassemblement annuel devant le monument de l’Insurgé.

Pierre en ce samedi 9 décembre 2017 tu es avec nous au rendez-vous pour commémorer, comme chaque année, l’insurrection des républicains Drômois après le coup d’état du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon Bonaparte, Napoléon le petit comme disait Victor Hugo. Alors qu’il était président de la 2e république et que la constitution l’empêchait de se représenter, il s’est assis dessus et se représenta au mépris de la république avant de déclarer le second empire l’année suivante. Devant ce coup de force, dix mille drômois se révoltèrent et partirent se battre pour défendre la république avec leurs bêches et leurs pétoires mais beaucoup périrent devant les canons napoléoniens sur cette place de la Liberté au cours de la bataille du 7 décembre 1851.

Ceux qui survécurent furent embastillés à la Tour de Crest ou au bagne de l’ile de Ré.

Les Insoumises et les Insoumis d’aujourd’hui sont entre autre les descendants de ces valeureux républicains et si le contexte à changé, la résistance devant le pouvoir oligarchique est plus que jamais d’actualité.

Mireille Delaby



Une heure après, à la salle des fêtes d’Eurre, Nicole Aurigny, vice-présidente de la Libre Pensée, nous a gratifié d’une passionnante conférence au sujet des « fusillés pour l’exemple » de la guerre de 14-18.
De présidents en présidents, l’état français n’a toujours pas voulu les réhabiliter.
Une souscription est ouverte pour faire ériger dans le département de l’Aisne un monument destiné à les honorer.
Ci-dessous une ébauche de ce que sera ce monument.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Bouteilles à la rivière | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre, journal indépendant et participatif pour la vallée de la Drôme & co :
Crest, Saillans, Die, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft